Avocat Paris

Conciliateur de justice : un médiateur nommé par le président de la Cour d’appel

Un conciliateur de justice est un auxiliaire de justice œuvrant dans le bénévolat. Il a pour rôle de régler les litiges entre deux parties, que ce soit des entreprises ou des particuliers. Pour plusieurs raisons, ce travail requiert une compétence et une expérience de 3 ans et plus en matière juridique.

Les missions du conciliateur de justice

Le conciliateur de justice est chargé de régler les litiges entre deux parties. Il doit aider ces dernières à trouver un accord à l’amiable dans les plus brefs délais pour éviter d’aboutir à une procédure longue et coûteuse. Il fait en sorte de restaurer le dialogue entre les deux adversaires de manière impartiale. Ainsi, il les écoute attentivement pour chercher une solution à la situation. Il intervient dans différents champs d’application. Premièrement, son rôle touche au droit de la consommation : il s’agit généralement des impayés et des litiges. https://www.nk-avocat.fr/

Concernant le droit civil et contractuel, il s’occupe des litiges entre le propriétaire et son locataire, ou encore un souci de contrat de travail. Il prend les choses en main pour le problème de voisinage. Une fois que le problème est réglé, il doit procéder à la rédaction d’un constat d’accord. Si cet acte compte comme un motif exécutoire, dans ce cas, les deux parties doivent le respecter.

Pour en savoir plus sur le conciliateur de justice:

https://www.avocatdivorce.fr/

http://www.avocat-journalactu.fr/

Ce qu’il faut pour devenir conciliateur de justice

Pour devenir conciliateur de justice, il faut d’abord prêter serment devant la justice, comme quoi le postulant s’engage à être indépendant, impartial et neutre. Surtout, il est tenu au strict respect de la confidentialité des deux parties. Mais pour exercer cette fonction, il faut également répondre à d’autres conditions ; entre autres, être majeur et jouir de ses droits civiques et politiques.

Par ailleurs, le conciliateur ne doit pas exercer une activité judiciaire. La liste n’est pas exhaustive mais si l’individu remplit tous ces critères, il peut présenter sa candidature. Pour cela, il lui est conseillé de rédiger une lettre de motivation très détaillée expliquant ce qui le pousse à postuler. Et comme dans toutes les candidatures, l’intéressé doit présenter un CV mis à jour accompagné des différentes pièces qui prouvent son expérience de plus de 3 ans dans le domaine juridique.

D’autres sources d’informations intéressantes:

https://www.avocats-juristes.fr/

http://www.conseiljuridiquegratuit.fr/